Qu'est-ce qu'un cliché et quel est son but

Il existe plusieurs réponses à la question de savoir ce qu’est un cliché, puisque le mot est polysémantique. Toutes les interprétations, cependant, proviennent d'un lexème emprunté à la langue française - clicher, qui se traduit par «stéréotype, copie».

Les deux significations du mot

Dans les ouvrages de référence sur les langues, les informations sur ce qu'est un cliché sont données conformément aux deux principaux domaines d'utilisation de ce mot. La première valeur, immédiate, est le motif en relief sur le matériau (bois, plastique, métal, etc.), à partir duquel vous pouvez réaliser une impression graphique. Une telle image a été créée par gravure, gravure, électroformage et par d’autres méthodes moins courantes d’obtention d’une forme convexe faisant saillie sur le plan du dessin ou des dessins. Plus tard, ces formes ont été réalisées par zincographie. Une forme spécialement conçue avec laquelle il est possible de faire une impression est ce qu’est un bloc d’impression. Des clichés ont été utilisés pour imprimer des illustrations, ainsi que des éditions en gros caractères.

quel est le cliché

Le deuxième sens du mot cliché est figuratif. Donc, appelez des mots ou des phrases entières qui ont une signification banale et bien connue. C'est ce que le cliché de la parole est. Les expressions de stéréotype sont souvent appelées timbres de parole. Et ici aussi, un lexème assez technique est utilisé au sens figuré: un timbre est un outil d'une forme donnée, à l'aide duquel une empreinte est faite, principalement sur des documents. Dans cette expression, comme en termes de «formule malmenée», de «pensée modélisée», le langage reprend la principale caractéristique fonctionnelle des mots désignant une sorte d’étalon figé, et l’utilise dans une métaphore pour conférer une couleur lexicale éclatante.

quel est le cliché dans le discours

Quelques variétés de clichés de discours

Considérez en détail ce qu'est un cliché dans le discours. Parmi les spécimens types, on distingue des modèles d’utilisation de la parole dans des situations et des groupes spécifiques. Il existe des clichés dans les environnements officiels et non officiels.

Par exemple, les formules de langage stéréotypées utilisées par les politiciens et les journalistes décrivant la politique et l'activité de l'État s'appellent des clichés idéologiques. On trouve souvent de telles expressions dans les programmes des partis et des groupes politiques. La tâche principale de ces clichés est de donner une définition et une évaluation concises des événements et des individus politiques. Près de chez eux, des clichés de propagande sont utilisés pour manipuler la conscience publique.

Changements de temps - les formules de mots changent

À l'époque soviétique récente, il y avait des clichés connus de tous: «le travail de Lénine vit et gagne», «la ligne générale du parti», etc. En ce qui concerne l'Amérique et l'Europe, des constructions cinglantes telles que des "hommes de main de l'OTAN", des "capitaines" et "l'influence corruptrice de l'Occident" ont été utilisées. À une époque où le pays en la personne du dirigeant d'alors, Nikita Khrouchtchev, a condamné le paradigme stalinien du gouvernement, de nouveaux clichés sont apparus - «culte de la personnalité», «Khrouchtchev dégel». Puis la perestroïka a eu lieu, l'État était guidé par les «valeurs occidentales» et de nouveaux clichés résonnaient: «phare démocratique», «presse jaune», «vote en rouble», etc.

Qu'est-ce qu'un cliché dans la littérature?

Ce sont des thèmes et des motifs bien établis qui sont les plus caractéristiques des échantillons d’art oral. Le héros, considéré comme un imbécile et un idiot, gagne grâce à son esprit, son courage et sa patience. La plus belle héroïne sera certainement la femme du gagnant. Les riches sont stupides et stupides au point d'absurdité Ceux entre les mains desquels le pouvoir et le contrôle sont concentrés sont généralement inertes et lâches, et finalement confondus. Ce sont les motifs clichés du folklore. Un exemple peut être cité et des dictons, des chapeaux, des fins de contes folkloriques: "Il était une fois ..."; "Et j'étais là, la bière au miel a bu, a traversé ma moustache et n'est pas entrée dans ma bouche"; "Et ils ont commencé à vivre, à vivre et pour de bon."

Dans un environnement créatif, les clichés sont perçus négativement et ridiculisés. Ce n'est pas surprenant: l'art est basé sur l'imagination créatrice et la création de quelque chose de nouveau. Mais l’art utilise souvent des formes de tracé standard pour créer l’effet attendu par les téléspectateurs ou les lecteurs. Par exemple, l’intrigue, quand les héros sans défense sont sauvés dans la finale et les morts, décède, est sans aucun doute (et justifiée du point de vue d’un large public) un cliché artistique.quel est le discours cliché

Qu'est-ce qu'un cliché dans l'examen?

Les formules verbales standard peuvent servir utilement lors de la rédaction d'un texte ou de la préparation d'une réponse orale à un examen.

Supposons que nous ayons identifié un problème dans un domaine particulier de la science, de la culture ou de la sociologie et que nous voulions en souligner la pertinence. Vous pouvez ensuite utiliser ces timbres: «Ce problème est important (actuel, aigu, significatif) dans les conditions d’une économie de marché moderne (dans le contexte de la nécessité de préserver les valeurs traditionnelles; dans le contexte de la création d’un État de droit; du fait de surmonter une crise morale, etc.).

quel est le cliché d'impression

En formulant l’idée principale, vous pouvez utiliser des clichés tels que "Je pense que ...", "Je suis sûr que ...", "accepte que ...".

Si nous décidons d'étayer notre point de vue, en utilisant la citation de l'auteur qui s'est exprimé sur cette question, nous pouvons utiliser le libellé suivant: «Mon opinion coïncide avec l'idée de dire à un tel penseur (politologue, économiste, historien de l'art) que…» ; “À mon avis, tel auteur a dit très précisément (avec beaucoup de capacité, d'éloquence, d'expression) à ce sujet…”; “On ne peut qu'être d'accord avec l'affirmation de tel auteur que…”; “Tel auteur avait raison, affirmant que…”.

En conclusion, il faut résumer ce qui a été dit. Nous utiliserons de tels clichés, par exemple: «En résumé, je noterai que ...»; "Nous pouvons conclure ..."; "De tout cela découle que ...".

Donc, le mot "cliché" a deux significations. L'essentiel est une forme pour l'impression typographique, et une forme portable est une formulation de langage standard, une phrase usée, une intrigue stéréotypée, un motif, un thème.

Print Friendly, PDF & Email
Chargement en cours ...

Ajouter un commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée. Обязательные поля помечены *